L'immobilier à Longjumeau
28 Nov

Le lissage des prêts en cours : la solution lorsque l’on a repéré une annonce immobilière à Évry !

Les taux restent attractifs, oui, mais la règle des 33 % est maintenant fidèlement et largement suivie par les banques. Vous avez repéré une annonce immobilière à Évry ? Le logement vous plaît ? Dans ce contexte de financement un peu compliqué, il est important de bien optimiser sa demande de prêt ! Alors, comment décrocher un crédit ? Quelles sont les solutions pour rester sous la barre des 33 % d’endettement et décrocher votre prêt ?

Heureusement, face ce à ce durcissement des conditions d’octroi, les courtiers mettent en place différents types d’optimisations des montages, dont celui-ci :

Le lissage des prêts en cours
Le prêt lissé s’adresse à ceux qui ont déjà un ou plusieurs crédits (immobilier, mais aussi à la consommation ou étudiant). Il permet de payer de faibles mensualités sur les premières années durant lesquelles les crédits actuels sont en cours, pour ensuite augmenter ces mensualités une fois ces prêts terminés. Dans ce cas de figure, l’emprunteur peut également solder un ou plusieurs de ses crédits en cours afin de réduire son taux d’endettement avant opération (remboursement anticipé), à condition de disposer de l’épargne nécessaire.

Exemple du couple précédent : s’ils décident de lisser leur nouveau prêt sur le crédit existant (rallongé de 2 ans), leur capacité d’emprunt pour le bien locatif passe à 380 000 € (apport de 15 000 €, loyer de 1 500 €, pour un endettement total de 33 %) : les mensualités du nouveau prêt seront de 1 050 € pendant les 12 premières années, puis passeront à 2300 € après la fin de leur crédit actuel, afin que leurs charges restent constantes. Ils ont gagné 240 000 € de capacité d’emprunt par rapport à leur situation initiale non optimisée.

« En tant qu’intermédiaire du crédit, c’est notre rôle de proposer ces optimisations aux banques. Il y a un vrai besoin d’être plus fin dans l’analyse du taux d’endettement. Aussi bien pour les ménages modestes, mais aussi les hauts revenus, en particulier pour les projets locatifs particulièrement impactés par les nouvelles règles. Dans cette optique, nous investissons continuellement dans la modélisation de ces optimisations, ce qui permet à notre outil de simulation d’être toujours plus performant dans l’analyse des profils et des montages », déclare Pierre Chapon, président de Pretto.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée