L'immobilier à Longjumeau
12 Jan

C’est le moment de faire paraître votre annonce immobilière à Évry !

Selon les notaires du Grand Paris, le marché au 3e trimestre 2019 a été très dynamique avec des volumes de ventes en nette progression et des prix en hausse annuelle de 3,6%. Jusqu’à présent, les acquéreurs ont bénéficié d’un contexte financier favorable à l’acquisition et d’une motivation forte, malgré le niveau des prix. Devenir propriétaire demande néanmoins un effort important, notamment au centre de l’agglomération. Les candidats à l’accession sont néanmoins encouragés par le niveau des taux d’intérêt, très bas, dont ils veulent profiter. Les perspectives de hausses des taux, qui restent souvent annoncés, incitent également à ne pas différer l’achat. Vous avez une annonce immobilière à faire paraître à Évry ? Comme vous le voyez, c’est le moment ! Profitez-en.

+ 9% par rapport au 3e trimestre 2018
Cette augmentation des ventes se produit sur l’ensemble des départements de la région à l’exception habituelle de la capitale, dont l’activité reste bridée par le manque d’offre. L’activité a en effet continué de progresser en Île-de-France au 3e trimestre 2019, les volumes de ventes de logements anciens affichant une hausse de 9% par rapport au 3e trimestre 2018. On attend une très bonne année 2019, compte tenu des résultats déjà obtenus pendant les 9 premiers mois de l’année. En un an, du 4e trimestre 2018 au 3e trimestre 2019, les ventes de logements anciens progressent de 6% par rapport à la même période un an plus tôt.

Des prix stables en Grande Couronne
Et qu’en est-il des prix ? Font-ils fuir les acquéreurs ? En Petite Couronne, au 3e trimestre 2019, les augmentations des prix des appartements oscillent entre 4,3 et 5,2%, à peine en dessous du taux parisien. En Grande Couronne, et malgré la forte expansion des ventes, on n’observe toujours pas de tension sur les prix. Les valeurs des appartements restent stables (+0,9% un an, soit le niveau de l’inflation). D’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats des notaires du Grand Paris, ce mouvement va perdurer, même si la hausse des prix pourrait très légèrement s’accélérer pour les appartements en Petite comme en Grande Couronne.

Pour les maisons, au-delà des variations saisonnières habituelles et toujours assez marquées, les prix sont assez stables (+1,8% en un an en Petite Couronne et +0,9% en Grande Couronne). Ces tendances se maintiendraient jusqu’en janvier 2020.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée